PIXEL

Avec le chorégraphe Mourad Merzouki, le hip-hop réussit son passage de la rue à la scène.

L’environnement numérique du spectacle « Pixel » projette un déluge d’images hypnotiques. Des milliers de pixels tourbillonnant sur le plateau dessinent un décor sans cesse mouvant. Pluie diluvienne, tempête de neige, bain de bulles, ce tsunami virtuel brouille les repères spatiaux et emporte le spectateur dans une spirale visuelle. Au cœur de ce flux vidéo, la danse s’offre un cadre de choix. Mourad Merzouki utilise la gestuelle hip-hop comme d’autres se servent du classique ou du jazz. Il a commué cette danse très physique et souvent dans la démonstration, en une subtile chorégraphie d’expression.