ANARCHITECTE JUSQU’AU 23 SEPTEMBRE

Au musée du Jeu de Paume, l’exposition Gordon Matta-Clark(1943-1978) réunit près d’une centaine d’œuvres et explore l’importance du travail de l’artiste au regard d’une réévaluation de l’architecture après le modernisme.

S’installant à New York peu après la fin de ses études à l’école d’architecture de l’université Cornell (1962-1968), Gordon Matta-Clark commence à produire une série d’œuvres in situ dont le propos semble être de procéder à une anatomie du corps même du paysage urbain : il découpe et démantèle littéralement les structures des bâtiments, exhibant ce qui subsiste à titre de preuve.

Ces actions ont lieu, pour la plupart à New York, dans le sud du Bronx, à une époque où le quartier connaît un fort déclin économique en raison de l’exode massif de la classe moyenne vers la banlieue. Nombre de bâtiments abandonnés deviennent ainsi le terrain privilégié d’intervention de Matta-Clark. L’une des séries les plus iconiques de la période, Bronx Cuts, deviendra emblématique de son travail et servira de base à d’autres projets ambitieux tels que Conical Intersect à Paris en 1975.

Voir le film produit et réalisé par La Belle Vie média pour le groupe François 1er, spécialiste en restauration immobilière de prestige